THE PREDATOR : Shane Black annonce le début du tournage, et ne rigole pas du tout

UPDATE DU 22/2/17: Alfie Allen (Theon Greyjoy dans Game of Thrones) rejoint le casting de The Predator ! L’acteur britannique de 30 ans y incarnera un ex-Marine, venu rejoindre le groupe pour les aider à mettre hors d’état de nuire la créature venue d’ailleurs… Allen n’en est pas à son premier film d’action, il apparaissait déjà dans John Wick en 2014 aux côtés de Keanu Reeves.

Shane Black a un rapport intime avec la franchise PREDATOR. Souvenez-vous, c’est lui qui jouait Hawkins dans le film original de McTiernan en 1987 aux côtés de ce bon vieux Schwarzy. Un temps scénariste (c’est à lui que l’on doit la quadrilogie L’Arme Fatale, mais aussi Le Dernier Samaritain ou encore Last Action Hero), Black a démarré sa carrière de réalisateur (après une petite traversée du désert) en 2005 avec Kiss Kiss Bang Bang, puis Iron Man 3 en 2013, et plus récemment The Nice Guys, son dernier film sorti l’an dernier.

Shane Black dans PREDATOR (1987)
Shane Black dans PREDATOR (1987)

Aujourd’hui, Shane Black est sur un gros projet : un nouveau Predator. Le réalisateur/scénariste confirme que le film ne sera pas un remake, mais une « suite inventive », modernisée. Aux oubliettes les tentatives de résurrection de la franchise (à gros coups de VERSUS), Black souhaite retourner dans le dur, et il le fait comprendre sur Twitter.

pred
« Que ce soit clair… PG-13, c’est pour les peureuses. La colonne vertébrale, ça saigne… beaucoup. »

Ça a au moins le mérite d’être très clair : Black souhaite signer le retour du Predator des années 80, et ne compte pas faire dans la dentelle malgré les réticences des studios à l’heure où toute violence est prohibée sur nos écrans. D’où la petite tacle du réalisateur, adressée non seulement aux frileux studios mais surtout à la Motion Picture Association of America (MPAA), qui délivre en qualité de juge des contenus les différents symboles de classification, dont certains sont tristement célèbres pour avoir détruit des films avant même qu’ils ne sortent en salles.

Parmi eux, le « Rated-R », bête noire des studios puisqu’il impose que tous les adolescents de moins de 17 ans soient accompagnés d’un adulte pour assister à la projection du film concerné. Il existe aussi la classification « PG-13 », plus souple puisqu’elle concerne seulement les enfants de moins de 13 ans. A noter que cette dernière a été créée par la MPAA au moment de la sortie en salles d’Indiana Jones et le Temple Maudit, en 1984. Volet le plus violent de la trilogie de Spielberg et Lucas, mais pas assez pour être Rated-R, Le Temple Maudit a donc à l’époque fait jurisprudence – au grand dam des deux réalisateurs qui perdaient alors une belle partie de leur public en salles.

En 2017, Shane Black prend le problème à l’envers en en faisant une qualité pour son Predator : en rejetant fermement le PG-13, il annonce clairement que les âmes sensibles peuvent en effet s’abstenir. Même si l’on retrouvera au casting du film le jeune Jacob Tremblay, découvert l’an dernier dans l’excellent Room, les enfants n’auront pas leur place dans les salles.

c5hugjjueaazwin-jpg-large
Le casting de THE PREDATOR (presque) au complet

Le tournage a donc officiellement démarré, à Vancouver (Canada). Au casting, aux côtés du jeune Jacob Tremblay on retrouve Boyd Holbrook (Narcos, Logan), Olivia Munn (X-Men: Apocalypse), Trevante Rhodes (Moonlight), Keegan-Michael Key (Key & Peele), Thomas Jane (The Punisher), et Sterling K. Brown (The People vs. O.J. Simpson).

Très peu de détails ont fuité sur le film, mais le producteur John Davis se veut rassurant :

« L’écriture est tellement originale, la perspective est tellement originale. Je vous le dis, vous allez avoir un truc auquel vous ne vous attendez pas du tout, et vous allez vous dire ‘c’est la façon la plus divertissante de réinventer la franchise’ ».

Si The Predator ne sera pas une suite classique, le scénario fera néanmoins partie d’une continuité narrative dérivée du film de 87.

Et l’acteur Boyd Holbrook, rôle principal du film, d’ajouter il y a quelques jours :

« Je suis actuellement en train de travailler sur PREDATOR, ce n’est pas une suite. Shane Black a fait quelque chose de totalement nouveau, qui est clairement dans le monde de Predator mais qui est aussi absolument nouveau au niveau de l’histoire, qui est ancré dans la réalité. C’est vraiment frais. […] C’est de l’horreur, de la science-fiction et du western. »

Détail intéressant : Holbrook précise qu’il y a peu de chances que The Predator marque le retour d’Arnold Schwarzenegger dans le rôle de Dutch. Pourtant, l’acteur déclarait en juillet 2015 qu’ « aucune suite de Predator [n’était] réussie, [et qu’]aucune d’entre elles [n’avait] satisfait le public. » Peut-être parce que notre Terminator adoré n’était pas au casting ?

En tout cas, tout laisse à penser que la version de Shane Black sera étonnante. Verdict en salles le 9 février 2018 (sortie US) !

12733356_451836991674731_2553352093717794126_n

Vous avez aimé l'article ? Partagez l'info !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *