STAR WARS : des nouvelles !

Maintenant que Disney possède 90% du paysage cinématographique américain (on exagère), il est normal que soit très attendue leur « D23 EXPO » – qui se tient tous les étés depuis 2009. Le weekend dernier (du 14 au 16 août 2015, pour être exacts) l’Anaheim Convention Center du comté d’Orange (Californie) a une nouvelle fois accueilli les fans de Mickey pour deux jours d’exclusivité, qui ont sans grande surprise été l’occasion de parler un peu, beaucoup, passionnément du prochain Star Wars : Episode VII – Le Réveil de la Force.

À quelques mois maintenant de la sortie du film le plus attendu de l’année (de la décennie ?), les fans du monde entier ont reçu un très beau cadeau : une affiche officielle de l’Episode VII, signée… Drew Struzan. Si ce nom ne vous dit rien, quittez immédiatement cette page (mais revenez-y tout de même après, merci) et dépêchez-vous de gommer cette vilaine lacune : Drew –fucking- Struzan, c’est l’illustrateur et peintre américain à qui l’on doit les affiches d’un paquet de films cultes, dont celles de la trilogie Retour vers le Futur et des Indiana Jones, mais aussi des Goonies, E.T., Blade Runner, Rambo, The Thing, Jurassic Park, The Shawshank Redemption, Hook, les deux premiers Harry Potter… et tant d’autres. Quant aux Star Wars, Drew Struzan a été choisi pour dessiner l’affiche du Retour du Jedi en 1983, avant d’être chargé de réaliser celles des des Episodes IV et V à l’occasion de la ressortie de la trilogie originelle en édition spéciale en 1997. Puis Struzan a été rappelé pour dessiner les posters des prequels, sortis en 1999, 2002 et 2005.

Voyez plutôt:

Et encore plus sur le site officiel de l’artiste

Autant dire que la présence de Struzan derrière la création de l’affiche de l’Episode VII était une évidence, même si ce dernier – désormais à la retraite – avait fait part début 2013 de quelques réticences face à la demande de Disney : l’illustrateur avait en effet rétorqué qu’il « aimerait avoir un jour de congé de temps en temps » plutôt que de « travailler tout un weekend, y compris la nuit » pour pondre une affiche à la hauteur des attentes du public. Impossible cependant de résister à la tentation, assez forte pour que Struzan abandonne femme, enfants et petits-enfants le temps d’un weekend à dessiner « enfermé dans un studio, loin des arbres verts et du ciel bleu »… C’est dur parfois, la vie.

Trève de blabla, voici donc l’affiche du prochain Star Wars !

star-wars-poster-d23-big


Le Réveil de la Force – réalisé par J.J. Abrams (Alias, Lost, Super 8, Star Trek) – est donc attendu pour une sortie internationale étalée entre les 16 et 18 décembre prochains. Il verra le retour du trio de tête originel composé de Mark Hamill, Harrison Ford et Carrie Fisher, rejoints par leurs acolytes Anthony Daniels (C-3PO), Peter Mayhew (Chewbacca) et Kenny Baker (R2-D2), aux côtés des petits nouveaux John Boyega, Daisy Ridley, Adam Driver, Oscar Isaac, Andy Serkis, Domhnall Gleeson et Lupita Nyong’o.

L’Episode VII sera suivi par le mystérieux Rogue One: A Star Wars Story (le 16 décembre 2016), dont le tournage a déjà commencé avec à son casting Felicity Jones, Diego Luna, Ben Mendelsohn, Donnie Yen, Jiang Wen, Forest Whitaker, Alan Tudyk, Riz Ahmed et le tout récemment annoncé Mads Mikkelsen.

rogue-one-header

Situé entre les épisodes III et IV de la saga Star Wars, ce spin-off racontera comment un commando rebelle se lance dans une mission pour voler les plans de l’Etoile Noire. Réalisé par Gareth Edwards (Monsters, Godzilla), Rogue One dévoile sa toute première image officielle sur laquelle on peut voir Felicity Jones entourée de sa bande de rebelles:

070778


Souhaitant faire de Star Wars un pur tent pole (ou « mât de tente », expression récemment venue d’Outre-Atlantique pour désigner un objet culturel aux frais de production et de marketing colossaux, conçu dans le seul but d’engranger sequels, spin-offs, merchandising, produits dérivés et, plus globalement, un bon gros paquet de thunes), la multinationale aux grandes oreilles a décidé de faire de la franchise de George Lucas son nouveau fer de lance emprunté à la mode « nostal-geek » (Terminator Genisys en est l’exemple parfait), à coups de suites qui raviront tout aussi bien les fans de la première heure que nos joyeux bambins, composant un public de 7 à 77 ans. Une force de frappe encore plus balaise que leur poulain Marvel.

On verra donc sortir bien évidemment les Episode VIII et IX, qui forment la nouvelle trilogie, auquel s’ajouteront Rogue One et un autre spin-off qui sera entièrement consacré au personnage de Han Solo et à ses origines. D’ores-et-déjà prévu pour une sortie le 25 mai 2018, ce spin-off sera réalisé par Christopher Miller et Phil Lord (21 Jump Street, La grande aventure LegoThe Last Man on Earth). On parle également d’un troisième spin-off pour 2020, bien qu’aucune information n’ait été dévoilée sur celui-ci.

Quant aux Episodes VIII (26 mai 2017) et IX (2019), ils seront respectivement réalisés par Rian Johnson (Looper) et Colin Trevorrow (Jurassic World).


Enfin, c’est également lors de la D23 que le Président de Disney Bob Iger a annoncé la future création de parcs à thème Star Wars, au sein du Disneyland Park d’Anaheim (Californie) et des Disney’s Hollywood Studios du Walt Disney World Resort d’Orlando (Floride). Le public pourra fouler un total de 56 656 m2, faisant de l’espace dédié à la franchise la plus grande surface jamais créée pour un seul thème dans un parc Disney…

Parmi les premiers plans des parcs, l’une des attractions développées autour de l’univers cinématographique fera de vous le passager privilégié du Faucon Millenium, pour une aventure encore tenue secrète:

8_15_wdi_002


Disney n’a donc aucun souci à se faire pour l’avenir, et peut même continuer à encaisser quelques bides de temps à autres comme le sacrifié À la poursuite de demain (sorti le 20 mai dernier), qui a tout de même fait perdre à la major la coquette somme de 100 millions de dollars… Une perte compensée par le milliard de bénéfices du mastodonte Avengers 2, sorti un mois plus tôt. Un schéma qui prouve qu’il n’est ici nullement question de défis artistiques mais bel et bien financiers, au coeur d’un système où ce sont les seules sommes allouées au marketing qui viennent écrire l’avenir des blockbusters, mêmes les plus mauvais.


Nouvelles images de Star Wars : Episode VII – Le Réveil de la Force:

Vous avez aimé l'article ? Partagez l'info !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *