OSCARS 2017 : ZE RECAP

Après une bonne nuit blanche, la rédaction de COMING SOONER vous fait le récap’ de cette 89e Cérémonie des Oscars qui s’est tenue hier soir et comme tous les ans au Dolby Theatre de Los Angeles.

Sans surprise, LA LA LAND fut le grand vainqueur cette nuit avec pas moins de 6 statuettes en poche dont celle du Meilleur Réalisateur pour Damien Chazelle – qui devient à 32 ans le plus jeune réalisateur oscarisé sur la scène du Dolby Theatre. On retiendra (tristement) le moment de malaise créé par l’annonce, par erreur, du Meilleur Film décerné à ce même La La Land. L’Oscar revenait en réalité à MOONLIGHT de Barry Jenkins, récompense qui fut ainsi annoncée par le producteur de La La Land Fred Berger. De quoi souffler un vent de fraîcheur sur ces Oscars, qui n’ont finalement pas choisi d’accorder le plus haut prestige au très peu convaincant La La Land, métrage bancal et très inégal par bien des aspects.

Côté prestations, Casey Affleck confirme sa montée en puissance avec la reconnaissance de l’Académie qui lui décerne l’Oscar du Meilleur Acteur pour son rôle dans MANCHESTER BY THE SEA – une distinction amplement méritée par l’acteur, qui n’est définitivement plus dans l’ombre de son frère.

Emma Stone quant à elle glisse sur le succès de La La Land, qui lui vaut la statuette de Meilleure Actrice. Un choix que la rédaction trouve très injustifiée, pour une Emma Stone bien trop académique qui ne réussit jamais à transmettre la moindre émotion lorsqu’elle délivre son dialogue. A contrario Natalie Portman, bien que déjà récompensée pour Black Swan, a confirmé son immense talent en campant l’ex First Lady Jackie Kennedy devant la caméra de Pablo Larrain. Mais ça n’est bien évidemment que notre avis !

On retiendra de cette soirée la consécration de l’acteur Mahershala Ali pour sa brillante performance dans Moonlight. L’acteur aux mille facettes, qui joue depuis près de 20 ans, est enfin remarqué après de brèves apparitions dans Predators (2010), The Place Beyond the Pines (2012) ou récemment Free State of Jones aux côtés de Matthew McConaughey. Ali fut révélé au grand public grâce à son rôle récurrent dans la série House of Cards, et depuis peu dans le show Marvel Luke Cage. Avec le statut hautement privilégie de « Academy Award Winner », on espère voir plus souvent Mahershala Ali sur nos écrans.

Place aux récompenses !

Moonlight, vrai vainqueur des Oscars 2017 ?

MEILLEUR FILM
MOONLIGHT, de Barry Jenkins
Produit par Adele Romanski, Dede Gardner et Jeremy Kleiner

MEILLEUR RÉALISATEUR
Damien Chazelle, pour LA LA LAND

MEILLEUR ACTEUR
Casey Affleck, dans MANCHESTER BY THE SEA

MEILLEURE ACTRICE
Emma Stone, dans LA LA LAND

MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND RÔLE
Mahershala Ali, dans MOONLIGHT

MEILLEURE ACTRICE DANS UN SECOND RÔLE
Violas Davis, dans FENCES

MEILLEUR SCÉNARIO ORIGINAL
MANCHESTER BY THE SEA, écrit par Kenneth Lonergan

MEILLEUR SCÉNARIO ADAPTÉ
MOONLIGHT, écrit par Barry Jenkins, sur une histoire de Tarell Alvin McCraney

MEILLEUR FILM ÉTRANGER
LE CLIENT, d’Asghar Farhadi (Iran)

MEILLEUR FILM D’ANIMATION
ZOOTOPIA, de Byron Howard, Rich Moore et Clark Spencer

MEILLEUR FILM DOCUMENTAIRE
O.J.: MADE IN AMERICA, d’Ezra Edelman et Caroline Waterlow

MEILLEURE BANDE ORIGINALE
LA LA LAND, Justin Hurwitz

MEILLEURE CHANSON
LA LA LAND – « City of Stars »
Musique de Justin Hurwitz
Paroles de Benj Pasek et Justin Paul

MEILLEURS DÉCORS
LA LA LAND
Production Design: David Wasco
Set Decoration: Sandy Reynolds-Wasco

MEILLEURE PHOTOGRAPHIE
LA LA LAND, Linus Sandgren

MEILLEURS COSTUMES
LES ANIMAUX FANTASTIQUES, Colleen Atwood

MEILLEUR MONTAGE
TU NE TUERAS POINT, John Gilbert

MEILLEURS MAQUILLAGES ET COIFFURES
SUICIDE SQUAD, Alessandro Bertolazzi, Giorgio Gregorini et Christopher Nelson

MEILLEUR MONTAGE DE SON
PREMIER CONTACT, Sylvain Bellemare

MEILLEUR MIXAGE DE SON
TU NE TUERAS POINT, Kevin O’Connell, Andy Wright, Robert Mackenzie et Peter Grace

MEILLEURS EFFETS VISUELS
LE LIVRE DE LA JUNGLE, Robert Legato, Adam Valdez, Andrew R. Jones et Dan Lemmon

MEILLEUR COURT-MÉTRAGE DE FICTION
SING, de Kristof Deák et Anna Udvardy

MEILLEUR COURT-MÉTRAGE D’ANIMATION
Le Festin, de Patrick Osborne (Disney)

MEILLEUR COURT-MÉTRAGE DOCUMENTAIRE
PIPER, d’Alan Barillaro et Marc Sondheimer

A l’année prochaine !


Retrouvez COMING SOONER sur
Facebook
Twitter
Instagram

Vous avez aimé l'article ? Partagez l'info !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *