OSCARS 2015 : ZE RECAP

Après une bonne nuit blanche, la rédaction de COMING SOONER vous fait le « récap » de cette 87e Cérémonie des Oscars qui s’est tenue hier soir et comme tous les ans au Dolby Theatre de Los Angeles.

Neil Patrick Harris, sereinAnimée par Neil Patrick Harris, un maître de cérémonie pas vraiment à l’aise dans ses baskets – mais où est passée l’aura de Barney Stinson ?! – malgré une belle entrée en matière qu’il doit à ses années de performer à Broadway, cette 87e soirée/nuit de célébration du Cinéma Américain aura laissé derrière elle beaucoup de déçus. Bredouilles les American Sniper, Foxcather, Imitation Game, Grand Budapest et autres qui méritaient amplement leur reconnaissance et repartent finalement au mieux avec la statuette technique déjà oubliée de tous au moment où vous lisez cet article (« Il a reçu l’Oscar des bruitages de fond, je crois »). Mettons de côté les déçus, oublions qu’American Sniper était de toute façon mort avant l’arrivée (merci l’impact des polémiques stupides), et rappelons qu’en attendant : BIRDMAN confirme une nouvelle fois que la « nouvelle vague » du cinéma hispano-américain n’a pas fini de nous faire du bien, J.K. Simmons peut enfin espérer qu’on s’intéresse à son talent de beaucoup plus près, le parcours d’Interstellar ressemble étrangement à celui de 2001 et ce n’est pas une mauvaise nouvelle pour nos enfants, notre frenchie Alexandre Desplat au sommet et, enfin, Marion Cotillard peut retourner chez elle faire du tricot.

Place désormais à la liste des récompensés : « And the Oscar goes to… »

Affiche FR
« Birdman », en salles le 25 février

MEILLEUR FILM : BIRDMAN, d’Alejandro González Iñárritu

MEILLEUR RÉALISATEUR : Alejandro González Iñárritu, pour Birdman

MEILLEUR ACTEUR : Eddie Redmayne, pour son rôle dans Une merveilleuse histoire du temps

MEILLEURE ACTRICE : Julianne Moore, pour son rôle dans Still Alice

MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND RÔLE : J.K. Simmons, pour son rôle dans Whiplash

MEILLEURE ACTRICE DANS UN SECOND RÔLE : Patricia Arquette, pour son rôle dans Boyhood

MEILLEUR SCÉNARIO ORIGINAL : Birdman, écrit par Alejandro González Iñárritu, Alexander Dinelaris et Armando Bo

MEILLEUR SCÉNARIO ADAPTÉ : Imitation Game, écrit par Graham Moore

MEILLEURS DÉCORS : The Grand Budapest Hotel, Adam Stockhausen et Anna Pinnock

MEILLEURS COSTUMES : The Grand Budapest Hotel, Milena Canonero

MEILLEURS MAQUILLAGES ET COIFFURES : The Grand Budapest Hotel, Frances Hannon et Mark Coulier

MEILLEURE PHOTOGRAPHIE : Birdman, Emmanuel Lubezki

MEILLEUR MONTAGE : Whiplash, Tom Cross

MEILLEUR MONTAGE DE SON : American Sniper, Alan Robert Murray et Bub Asman

MEILLEUR MIXAGE DE SON : Whiplash, Craig Mann, Ben Wilkins et Thomas Curley

MEILLEURS EFFETS VISUELS : Interstellar, Paul Franklin, Andrew Lockley, Ian Hunter et Scott Fisher

MEILLEURE CHANSON ORIGINALE : Selma, pour le titre Glory interprété par Common et John Legend

MEILLEURE MUSIQUE DE FILM : The Grand Budapest Hotel, Alexandre Desplat

MEILLEUR FILM ÉTRANGER : Ida, de Pawel Pawlikowski (Pologne)

MEILLEUR FILM D’ANIMATION : Les Nouveaux Héros, de Don Hall et Chris Williams (Disney)

MEILLEUR FILM DOCUMENTAIRE : Citizenfour, de Laura Poitras

MEILLEUR COURT-MÉTRAGE DE FICTION : The Phone Call, de Mat Kirkby et James Lucas

MEILLEUR COURT-MÉTRAGE D’ANIMATION : Le Festin, de Patrick Osborne (Disney)

MEILLEUR COURT-MÉTRAGE DOCUMENTAIRE : Crisis Hotline: Veterans Press 1, de Ellen Goosenberg Kent (HBO)

OSCARS D’HONNEUR : Jean-Claude Carrière, Hayao Miyazaki, Maureen O’Hara

A l’année prochaine !

Vous avez aimé l'article ? Partagez l'info !

4 réflexions sur “OSCARS 2015 : ZE RECAP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *